referencement

Accueil > Art-Culture


L'annuaire contient actuellement 29 Site(s) répartis dans 17 Catégorie(s)
 Bol chantant tibétain
Bol chantant tibétain Les bols tibétains plaisent, ces bols font partie des très précieux matériels rendant totalement perceptibles, presque palpables, les verdeurs sonores. La trépidation sonnante et fastueuse harmonique du bol sonore tibétain a la faculté de vibrer pendant plus d’une minute. Lorsqu’un bol sonnant résonne, il se révèle possible de percevoir de nombreux résonance : la note source et un autre vibration encore plus grave, sourd, pulsatile et cette résonance fait penser au bruit mythique du son émis par le yogi.
Lorsque le bol est tripoté, il déclenche un chant continu réitérant sa dénomination : « bol du Tibet sonore » par les Européens.
En ce qui concerne le physique, les vibrations d'un bol du Tibet tintant font du bruit simultanément avec la trépidation centrale du corps, les os, les fluides corporels ainsi que les cellules. Les corps les plus éthérés reçoivent aussi ces oscillations et se transmettent entre eux. Ces oscillations bienfaitrices sont éprouvées comme circulant à travers l’orchestration de la personne. le retentissement du bol tibétain est un son linéaire et sonorités sont des bons composants d’oraison ainsi que de conciliation.
Étudions en considérant la provenance des bols tibétains
Quelques découvertes sur le Tibet : carillon koshi
Les bols tibétains nous arrivent de l’état de l’Inde, de la Chine, du Tibet, du Royaume du Bhoutan ainsi que des États du Népal. Le sous-sol de ces pays est fastueux en métaux et pierres semi-précieuses ; les ferronniers voyageurs (mobiles) fondaient leurs matériaux en utilisant des métaux disponibles dans la zone géographique où ces derniers établissent résidence passagèrement. Pour bon nombre, les ferronniers utilisaient le cuivre ainsi que l’élément étain composés de certains fers aborigènes (qui, certainement, seraient différents suivant les espaces géographiques) et génèrent des éléments de bronze grâce à ces mélanges. Les ferronniers voyageurs se révélaient spontanément en liaison très voisin avec les éléments naturels, le cosmos, les forgerons eux-mêmes ainsi que leurs élaborations, et s’unissant avec ces existants ils ont exprimé la vigueur spirituelle ainsi que le bruit originel.
Les tous premiers bols tibétains ont été conçus dans les parties himalayennes à l’ére du Bronze en Chine durant l’Antiquité.

www.bols-chantants.com |